règle des 3 couleurs alimentation

Imaginez un plat composé uniquement de riz blanc et de blanc de poulet. Ce n’est pas très appétissant, n’est-ce pas ? Maintenant, imaginez le même plat agrémenté de carottes juteuses, d’une sauce au curry parfumée et parsemé de persil frais. Tout à coup, ce repas basique se transforme en un festin coloré et alléchant ! Cette simple astuce consistant à intégrer diverses couleurs dans nos assiettes peut révolutionner notre alimentation en la rendant non seulement plus équilibrée mais aussi visuellement attrayante.

L’importance du plaisir dans l’alimentation

Dans son livre “La méthode douce pour mieux manger” (éd. Leduc, 2022), Sophie Janvier souligne l’importance du plaisir dans notre rapport à la nourriture. Selon elle, une alimentation saine ne doit pas être synonyme de privations ou de frustrations. Au contraire, prendre plaisir à découvrir différentes saveurs et textures est essentiel pour adopter une approche durable et positive vis-à-vis de l’alimentation.

En effet, comme le dit si bien Janvier : « on déguste d’abord avec les yeux ». Un plat coloré est donc non seulement plus attirant visuellement mais contribue également à une meilleure santé nutritionnelle. En ajoutant des aliments variés dans nos assiettes, nous augmentons ainsi notre apport en nutriments essentiels tels que les vitamines, les minéraux et les antioxydants.

La règle des trois couleurs pour équilibrer ses repas

Pour nous aider à diversifier notre alimentation, Sophie Janvier propose une astuce simple : la règle des trois couleurs. Il s’agit d’intégrer au moins trois couleurs différentes dans chacun de nos repas. Par exemple, un plat de pâtes peut être agrémenté de tomates cerises rouges, d’épinards verts et de champignons bruns. Cette approche permet non seulement d’équilibrer nos assiettes sur le plan nutritionnel mais aussi de stimuler notre appétit en rendant les plats plus attrayants visuellement.

À LIRE  Découvrez le super aliment n°1 pour votre santé selon les scientifiques – et il est déjà dans votre cuisine!

Diversifier les couleurs dans nos assiettes est également bénéfique pour associer positivement la consommation de fruits et légumes à notre alimentation quotidienne. En effet, en ajoutant régulièrement des aliments colorés et savoureux à nos repas, nous avons davantage envie de consommer ces aliments sains qui sont souvent négligés au profit d’options moins nutritives.

Exemple pratique : amélioration d’un plat basique par ajout de couleur

Reprenons l’exemple du riz blanc et du blanc de poulet mentionné précédemment. Ce plat peut sembler fade et peu nutritif à première vue. Cependant, en y ajoutant simplement quelques ingrédients colorés tels que des carottes (orange), une sauce au curry (jaune) et du persil frais (vert), il devient instantanément plus appétissant tout en offrant un apport nutritionnel plus équilibré.

Les carottes apportent des vitamines A et C, ainsi que des fibres et des antioxydants. La sauce au curry, quant à elle, contient généralement des épices riches en antioxydants tels que le curcuma, le gingembre et la coriandre. Enfin, le persil frais est une excellente source de vitamine K et possède également des propriétés anti-inflammatoires.

Ainsi, grâce à l’ajout de ces ingrédients colorés, ce plat simple se transforme en un repas plus nutritif et plaisant pour les yeux comme pour les papilles.

Le rôle des couleurs dans le plaisir alimentaire

Sophie Janvier insiste sur l’importance du rôle des couleurs dans notre expérience gustative. Selon elle, « un repas coloré est souvent synonyme de diversité nutritionnelle ». En effet, chaque couleur d’aliment correspond généralement à un type spécifique de nutriments :

  • Rouge : Lycopène (antioxydant), vitamine C (tomates, fraises…)
  • Orange : Bêta-carotène (vitamine A), vitamine C (carottes, abricots…)
  • Jaune : Vitamines B6 et C (poivrons jaunes), potassium (bananes)
  • Vert : Chlorophylle (vitamines K et E), calcium (brocoli…)
  • Bleu/violet : Anthocyanes (antioxydants), vitamine C (myrtilles…)
  • Blanc : Fibres, potassium (champignons, oignons…)
À LIRE  Boostez votre santé avec ces 9 super-aliments riches en oméga 3

Ainsi, en respectant la règle des trois couleurs et en diversifiant les aliments que nous consommons, nous faisons un pas de plus vers une alimentation saine et équilibrée tout en prenant plaisir à déguster nos repas.

Pour conclure, il est essentiel de se rappeler que manger sainement ne doit pas être synonyme de privations ou de frustrations. En adoptant la règle des trois couleurs proposée par Sophie Janvier dans son livre “La méthode douce pour mieux manger”, nous pouvons facilement rendre nos repas plus nutritifs et plaisants tout en découvrant une multitude de saveurs et textures différentes. Alors n’hésitez plus à mettre de la couleur dans vos assiettes !

Partager

L'auteur

Isabelle

Nutritionniste de formation, Isabelle s'est perfectionnée au fil des années grâce à son expérience puis à plusieurs séminaires de perfectionnement, notamment sur la supplémentation alimentaire. Elle exerce depuis plus de 15 ans, ce qui ne l'empêche pas de rester en pointe sur l'état de l'art de la recherche en nutrition.